Comment s’équiper pour le ski de randonnée ?

by Le Studio de Tom

Le ski de randonnée est devenu de plus en plus en vogue pour les passionnés de sport et de nature. Cette pratique offre le plaisir d’arpenter des pentes inaccessibles et éloignées des sentiers battus, loin du vrombissement des télésièges, et peut se prêter à l’observation privilégiée de la faune de nos montagnes.

Afin de profiter au mieux de ce sport, il faut néanmoins remplir quelques conditions au préalable telles qu’une bonne forme physique, un niveau expérimenté en ski, et surtout un équipement adéquat !
Rassurez-vous, nous vous avons listé ici tous les équipements indispensables pour votre prochaine sortie en ski de randonnée.

Les indispensables

Voici une liste résumée des équipements indispensables pour s’équiper pour toute sortie en ski de randonnée, en fonction du programme que vous choisissez. Que vous soyez débutant ou pratiquant régulier, nous vous dévoilons dans cet article les équipements à avoir ainsi que nos produits coup de cœur.

Vêtements

  • 1ère épaisseur – sous-vêtement et collant
  • 2ème épaisseur – polaire et/ou doudoune softshell
  • 3ème épaisseur – veste et pantalon harshell
  • Les accessoires : bonnet, gants, chaussettes, masque de ski, lunettes de soleil

Équipements

  • Skis + fixations + peaux
  • Chaussures de ski
  • Bâtons
  • Sac à dos

Matériel de sécurité

  • Casque
  • DVA
  • Sonde
  • Pelle
  • Trousse de premiers secours

Autres

Alimentation
  • Eau 
  • Encas sucrés & salés
  • Lyophilisés
  • Fruits secs
  • Barres de céréales
Crème solaire

Rien à ajouter, c'est indispensable !

Pour les sorties techniques
  • Couteaux (si la neige est dure)
  • Crampons
  • Piolet
  • Baudrier
  • Mousquetons à vis
  • Corde
  • Lampe frontale
Pour les sorties plaisir
  • Pique-nique : fromages et charcuteries locaux (le bonheur du Barooder !)
  • Jumelles pour observer la faune

Les vêtements pour le ski de randonnée

La règle des 3 couches 

Avant tout départ, il convient d’être bien vêtu. Attention, une erreur classique en ski de randonnée consiste à sous-estimer la chaleur dégagée par le corps humain lors de la montée, et la capacité du corps à se refroidir lors des pauses. C’est pour cela que la « règle des 3 couches » a été inventée : une couche pour évacuer la transpiration (sous-vêtements), une couche pour se maintenir au chaud (polaire ou doudoune), et une couche pour se protéger des intempéries (veste imperméable et respirante / hardshell).

Cette méthode permet également d’ajouter et enlever facilement des épaisseurs en fonction de l’effort fourni, pour ne jamais transpirer avec excès en montée, et ne pas se refroidir dans les phases plus statiques (pause ou descente).

1ère épaisseur : les sous-vêtements (T-shirt et collant)

Cette couche a pour but de capter toute votre transpiration. Afin d’éviter les odeurs désagréables, nous vous conseillons la laine mérinos.

Les sous-vêtements techniques sont essentiels à toutes vos sorties et nous vous recommandons de ne pas les enlever avant l’arrivée. D’abord car ce sont les couches les plus difficiles à mettre et enlever lorsque vous êtes en mouvement, ensuite par ce qu’en altitude, personne n’est à l’abri d’une intempérie brusquement arrivée.

La marque Icebreaker est selon nous la meilleure en la matière. Nous recommandons le T-shirt manches longues col rond 200 Oasis : son jersey 100% mérinos vous apportera chaleur et confort lors de l’exercice.

Comptez 50€ pour de l’occasion très bon état.

T-shirt 200 Oasis Icebreaker, en laine de Mérinos

2ème épaisseur  : la couche thermique

Les polaires et doudounes sont les plus souvent utilisées pour remplir cette fonction. Veillez là aussi à avoir des polaires respirantes et thermiques.

Les doudounes peuvent être en duvet naturel (plumes d’oies ou canards), synthétique (Primaloft, Polarguard, etc.), ou bien un mélange des deux. En quelques mots, le duvet naturel est plus chaud, a un pouvoir gonflant (exprimé en Cuin), une compressibilité supérieure et est plus léger (en terme de poids). Attention, le duvet naturel ne supporte pas l’humidité (les plumes s’agrègent et il perd de son isolation). Le synthétique offre une isolation thermique légèrement moindre et se compresse moins bien, mais il supporte mieux l’humidité et sèche rapidement. Le duvet naturel est donc à privilégier pour les phases de pause, et le synthétique pour les phases d’effort (montée). Il est important de noter que le naturel est en général sensiblement plus cher que le synthétique.

La polaire pourra servir autant à la montée que pendant la pause. Elle est généralement moins isolante qu’une doudoune mais plus technique et sèche plus vite. 

Pour les polaires, privilégiez des polaires avec du polyester, telles que la Polaire K-LIGHTGRID JKT Millet – qui est légère, extensible et sèche rapidement.

Comptez dans les 50-60€ pour de l’occasion en très bon état.

Polaire K-LIGHTGRID JKT Millet

Si vous cherchez une doudoune en duvet très chaud et de top qualité, la Norrona Falketind Down 750 Hood a retenu notre attention. Avec ça, aucun risque d’attraper un rhume arrivé au sommet ! Nous recommandons en général les doudounes avec capuche, qui procureront un apport de chaleur supplémentaire non négligeable.

Comptez dans les 170-190€ pour de l’occasion en très bon état.

Doudoune Norrona Falketind Down 750 Hood, en duvet naturel

3ème couche : la couche isolante

En montagne, le temps change rapidement, parfois sans prévenir. Si le vent se lève, le corps peut se retrouver tétanisé par le froid. Afin de se protéger des aléas, veste et pantalons hardshell sont IN-DIS-PEN-SAB-LES ! Ils doivent permettre à la fois imperméabilité et respirabilité, pour ne pas favoriser l’accumulation de transpiration.

Attention au choix de la membrane qui sera déterminant ; la plus connue est la membrane Gore-tex, qui a largement fait ses preuves, mais il en existe bien d’autres qui sont excellentes (H2nO, HyVent, Defender, etc.).

Le pantalon hardshell

Le pantalon hardshell est un isolant efficace. Privilégiez des pantalons avec de grandes ouvertures d’aération car il peut faire très chaud durant la montée.C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la plupart des randonneurs ont un pantalon hardshell avec les ventilations ouvertes à la montée, ce qui peut parfois donner un look assez particulier sur les sentiers !

La veste hardshell

La veste hardshell est la seule veste qui sert de coupe-vent, empêche l’humidité de passer, et est respirante pour évacuer la transpiration.

Ci-dessous, les critères à connaitre pour bien choisir sa veste hardshell :

  • L’imperméabilité : La capacité de protection contre l’humidité, elle s’exprime en schmerbers ou millimètres (1 mm =1 schmerber), plus la valeur est élevée, plus la veste est imperméable.
  • La respirabilité : La capacité de la veste à évacuer la vapeur d’eau. Il existe deux unités de mesure : le RET où plus la valeur est basse, plus le textile est respirant (inférieur à 6 = très respirant / entre 6 et 12 =respirant / entre 12 et 20 = faiblement respirant). Il y a également les g/m²/24h, ici plus la valeur est élevée plus le textile est respirant (30000 = vêtement très respirant / 20 000 = bonne respirabilité / 10 000 =respirant / 5 000 = peu respirant).
  • Le poids : Le but étant de ne pas vous encombrer ! Pour les hardshell, le poids raisonnable est entre 350g et 700 g. Privilégiez les vestes qui prennent le moins d’espace possible dans votre sac à dos une fois pliées

Notre top 3

Haglöfs LIM Touring Proof Jacket
  • Poids : 550 g
  • Imperméabilité : 20 000mm
  • Respirabilité : 20 000 g/m²/24h
  • Membrane : Proof™3.5
  • Poches : 3
  • Les+ : une capuche 3D ajustable ; un serrage velcro aux poignets et deszips de ventilation sous les bras.
  • Comptez 210€ pour de l’occasion en très bon état.

 

Haglöfs LIM Touring Proof Jacket
Millet Kamet Light GTX JKT M
  • Poids : 545 g
  • Imperméabilité : 28 000mm
  • Respirabilité : RET < 9
  • Membrane : Gore-Tex Plain
  • Poches : 4
  • Les +: deux poches frontales utilisables avec un baudrier, assez grandes pour ymettre les peaux de skis de randonnée puis 2 plus petites poches ;ventilation sous les bras ; capuche ajustable ; zips étanches ;manches préformées et poignets réglables.
  • Comptez 240€ pour de l’occasion en très bon état.
Millet Kamet Light GTX JKT M

 

Norrona Falketind Gore Tex Jacket
  • Poids : 372 g / Imperméabilité : 28 000 mm / Membrane : Oeko-Tex/ Poches : 3
  • Les+ : capuche 3D avec visière et compatible avec un casque ; des zipsde ventilation ; ajustements velcro ; 50% fibres recyclées
  • Comptez 290€ pour de l’occasion en très bon état.
Norrona Falketind Gore Tex Jacket

 

Les équipements

Nous parlerons ici beaucoup du poids des équipements. C’est principalement car le poids aura un impact considérable sur votre sortie. Plus vous serez léger, plus la montée vous sera facile. Toutefois, des équipements (ski &chaussures) plus lourds vous assureront en général plus de stabilité et de plaisir à la descente.

Les skis

Critères importants :

  • la taille
  • le poids
  • la largeur du patin
  • la cambre

Le ski étant l’un des équipements les plus lourds, il convient d’être particulièrement attentifs à son choix. Le poids des skis de randonnée varie entre 2kg et 3,5kg. Au-delà de 1000mètres de dénivelé positif dans la journée, il est conseillé de prendre des skis d’un poids inférieur à 2,5kg. Les marques Zag et Black Crows sont réputées pour cela. En dessous de 1000 mètres de dénivelé positif et en cas de longue descente prévue (comme lors d’une sortie en freerando), vous pouvez privilégier le plaisir à la descente, et donc des skis plus lourds.

Les marques telles que Völkl ou encore Atomic assureront la qualité de ces models.


Le model le plus polyvalent du marché reste les Dynastar M-Vertical 88. Skis d’une remarquable légèreté étant donné leur capacité de maintien et leur puissance. Adaptable à toute forme de neige, il n’est pas surprenant que Vivian Bruchez les ait choisis comme skis tout terrain pour la saison !

Dynastar M-Vertical 88
  • Poids à la paire : 2 200 g en 164 cm
  • Tailles disponibles : 156, 164, 172,180 cm
  • Comptez 240€ pour de l’occasion en très bon état 

Les chaussures

 Critères importants

  • la pointure
  • le poids
  • la rigidité
  • le débattement
  • la technique de serrage 

De même que pour les skis, il faut trouver le juste milieu entre légèreté de la chaussure pour la montée, et rigidité à la descente. Les chaussures ayant un poids inférieur à 2kg sont principalement utilisées pour les longs raids à ski, et dans les cas où la rapidité à la montée est privilégiée. Pour ce besoin, privilégier des marques telles que La Sportiva. Attention, des chaussures trop légères peuvent être dangereuses à la descente pour un skieur non expert. Les modèles en carbone ne sont conseillés que pour des skieurs experts, et en utilisation avec des skis en carbone uniquement.

Pour des chaussures plus polyvalentes, il faut privilégier des systèmes de fermeture plus solides. Scarpa et Dynafit sont pointus dans le domaine.

En terme de polyvalence, la chaussure best-seller incontournable est la Scarpa F1.

  • Poids : 2,46kg la paire
  • Tailles : 24.5 au 31 par 1/2 pointures
  • Débattement : 62°.
  • Serrage : Technologie Boa
  • Semelle : Vibram
  • Comptez 390€ pour de l’occasion en très bon état 
Scarpa F1

Les bâtons

La qualité des bâtons de randonnée peut parfois paraitre secondaire, et pourtant elle est essentielle ! Ils sont en général réglables et robustes pour s’accommoder à tout type de terrain. Les bâtons en carbone sont plus chers et un peu moins résistants, mais plus légers que les bâtons en aluminium.

Nous vous recommandons de privilégier des bâtons possédant un grip sous la poignée : ainsi vous pourrez les tenir plus court, dans phases où la pente est plus raide.

BlackDiamond propose une large palette de choix, ci-dessous les plus utilisés du marché :

Black Diamond Carbon Compactor (2019)
  • Poids : 260 g par bâton
  • Construction : carbone
  • Système blocage : Z-Pole
  • Longueur replié : 41,5 cm
  • Comptez 90€ pour de l’occasion en très bon état
Black Diamond Carbon Compactor
Black Diamond Expedition 2 (2019)
  • Poids : 245 g par bâton
  • Construction : 100 % aluminium
  • Système de blocage : FlickLock®
  • Longueur replié : 95-145 cm
  • Comptez 50€ pour de l’occasion en très bon état
Black Diamond Expedition 2
Black Diamond Expedition 3 (2019/2020)
  • Poids : 260 g par baton
  • Construction : 100 % aluminum
  • Système de blocage : FlickLock®
  • Longueur replié : 58-62 cm
  • Comptez 55€ pour de l’occasion en très bon état
Black Diamond Expedition 3

Sac à dos

Il ya énormément de choix de sacs à dos sur le marché, il faut donc trouverLE sac à dos qui vous convient. Vous aurez besoin d’un sac léger, résistant, imperméable, respirant et qui s’adapte à votre morphologie.

Caractéristiques pour avoir le top du sac de ski de randonnée 

La taille

C’est le plus important car si le sac n’est pas agréable à porter, vous risquez de passer un mauvais moment. Pour les hommes, les tailles moyennes du dos varient entre 46 et 53 cm ; un sac de 46 cm réglable est donc recommandé. Pour les femmes, entre 40 et 48 cm, privilégiez un un sac de40 cm réglable.

Le volume

Un trop grand volume, risquerait de vous faire mal au dos. Il faut optimiser l’espace de votre sac.

  • Un sac à dos de 25/35 L convient parfaitement pour une journée de ski de randonnée.
  • Un sac à dos de 35/45 L si vous faites une randonnée sur 2-3 jours avec nuits en refuge.
  • Un sac à dos de 50 L ou + si vous partez pour un raid sur plusieurs jours, ou si vous emportez du matériel de bivouac.

Poches et accroches

N’oubliez pas de choisir un sac avec accroches latérales, qui vous permette de fixer vos skis lors d’une montée raide.

Voici le favori de l’équipe : Mammut Spindrift 32 – Mixte

Mammut Spindrift 32
  • Dimensions : 59 x 28,5 x 23 cm
  • Volume : 32 L
  • Poids : 1.2 kg
  • Caractéristiques : porte skis, porte casque, compatible avec porte crampons
  • Comptez 130€ pour de l’occasion en très bon état

Le matériel de sécurité pour le ski de randonnée

Casque

Personne n’est à l’abris d’une mauvaise chute ou d’une chute de pierres. Les guides vous le diront : mettez votre casque !

Nous recommandons la marque Petzl, connue pour ses casques de randonnée qui sont légers et respirants. Le Sirocco est un casque ultra-léger, 170g seulement.   

Casque Petzl Sirocco

DVA, Pelle et Sonde

Devenus obligatoires pour toute sortie de ski de randonnée. Les DVA, Pelle et Sonde peuvent vous sauver la vie si vous être pris dans une avalanche. Mais cela ne veut en aucun cas dire que c’est une assurance, ou qu’il est convenable de prendre des risques liés à la stabilité du manteau neigeux. Pour plus d’informations sur les risques avalancheux, n’hésitez pas à vous renseigner attentivement ici.

Ces objets, bien qu’essentiels, peuvent vite alourdir votre sac ou vider votre portefeuille (compter 300€ en moyenne pour le DVA). Afin de diminuer cette dépense, vous procurer un kit seconde main auprès de l’un des vendeurs certifiés Barooders peut être la solution !

DVA

En ce qui concerne le DVA, nous vous conseillons l’ARVA évolution 5. Sorti en 2020, il remplace l’EVO 4. Il est une référence sur le marché par sa fiabilité et sa simplicité d’utilisation et de sa légèreté (170g).

ARVA Evolution 5

La sonde

Quelles sont les caractéristiques principales à prendre en compte ?

  • Un système tension/blocage efficace
  • Une sonde à câble plutôt que cordelette qui peut casser
  • Un gros diamètre (plus rigide et efficace)
  • Une longueur de 240cm, appropriée pour la majorité

Nous vous conseillons la sonde Rebloch’Probe – ARVA qui remplis toutes ces caractéristiques.

Sonde ARVA Rebloch’Probe

La pelle

Caractéristiques d’une pelle de qualité un godet en métal qui est moins susceptible de casser que du plastique. Nous vous conseillons la pelle Rebloch’Shovel– ARVA.

Pelle ARVA Rebloch’Shovel

Lunettes de soleil & Crème soleil

Indispensables !Il est très important de bien protéger vos yeux et votre peau ! Le soleil est redoutable en montagne, notamment dû à la réverbération du soleil sur la neige. En ce qui concerne les lunettes de soleil, choisissez la monture que vous voulez tant que les verres sont de catégorie4, qui est la catégorie de protection maximale. Pour la crème solaire, privilégiez la SPF 50 +.

Provisions

L’alimentation est très importante en montagne, à commencer par l’eau ! Comptez minimum1.5L d’eau pour une journée. Pour les encas, n’ayez pas que du sucré – prenez également quelques protéines(amandes, noix ou charcuterie) afin de vous redonner de la force en cas de besoin (sans jeu de mots !). Optez pour la légèreté : le nécessaire en eau ainsi que quelques encas sucrés et salés. De quoi redonner un coup de boost en cas de fatigue.

Maintenant que vous connaissez tous les secrets d’un skieur de randonnée bien équipé, êtes-vous prêts pour votre prochaine aventure ?


Laissez un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.